Répertoire

Des extraits musicaux sont disponibles sur la page "enregistrements"  ICI

La musique instrumentale et vocale du XVIIème siècle constitue le socle de notre répertoire.

Ce siècle voit la naissance du style Baroque avec le génial Claudio Monteverdi : une mélodie se détache, laissant derrière elle le bloc harmonique (sans prédominance de la partie aiguë), caractéristique de la Renaissance ("Prima Pratica "). Cette mélodie est accompagnée par la basse continue, jouée par un instrument polyphonique : c’est le Récitatif. Nous entrons ainsi dans le "Stile Moderno " (ou "Seconda Pratica" ).

 

Dans le même temps, beaucoup de compositeurs écrivent encore dans le "Stile Antico ". C’est le cas des pièces anglaises prévues pour une même famille d’instruments (notamment les flûtes, très en vogue en Angleterre, ou les violes) : C’est le Consort. On y décèle cependant certains aspects stylistiques du XVII ème siècle : les Imitations par exemple.

 

Ce siècle voit également l’avènement de la musique soliste (instrumentale et vocale). Les progrès de la facture instrumentale y contribuent. La virtuosité est désormais l’une des composantes de l’écriture musicale. En outre, l’ "Affekt " (ce qui touche à l’émotion, à la sensibilité) prend forme : Et voila que la musique devient un Art à part entière, alors qu’elle était jusque là davantage une science. De nouvelles formes naissent : Citons la Canzon en Italie, qui deviendra, quelques décennies plus tard, la Sonate avec ses quatre mouvements distincts, et enfin le Concerto (qui a de beaux jours devant lui !).

 

Parallèlement, les ensembles instrumentaux s’étoffent. Leur écriture, au caractère très contrasté, y est traitée en imitation et souvent en double chœur, qui tantôt dialogue et tantôt s’unit. Les deux tribunes de la Basilique Saint-Marc de Venise sont à l’origine de ce nouveau mode de composition : sorte de stéréophonie avant la lettre.

 

La musique française tient une place à part dans cette mouvance

baroque : elle est toute en ornements et en petites touches "impressionnistes", sans perdre de vue la grandeur du discours. C’est le grand siècle versaillais de Louis XIV. La flûte traversière est très en vogue à la Cour, mais c’est le clavecin qui est, à mon sens, l’instrument roi pour révéler toute la somptuosité de cette musique.

 

Notre répertoire inclut également des danses françaises de la Renaissance

- Musique de fonction destinée à être dansée lors de bals, et non à être écoutée lors d’un "moment de musique".

 

"Sans la musique la vie serait une erreur..."  Friedrich Wilhelm Nietzsche (1844-1900)

Alain Bérat.

La Bandabera, ensemble de Musique Baroque

sur instruments anciens

 

bandabera@sfr.fr 

Mise à jour : 4 octobre 2019

  • w-facebook